0

Que faire en cas d’urgence ?

Que faire en cas d'urgence

Au début de la vie de parents, le moindre rhume ou crise de hoquet du bébé sème la panique dans la maison. Mais au fil des jours vous apprendrez à vous contrôler et à Lire la suite

Publicités
0

L’enfant de cinq ans

L'enfant de cinq ans

Vers cinq ans, « l’enfant psychiquement sain possède la maîtrise de ses besoins, est adroit de son corps et habile de ses mains ; il parle bien, écoute et observe beaucoup, aime imiter ce qu’il voit faire, pose des questions, attend Lire la suite

0

L’acquisition du langage

Entre un an et demi et deuFeatured imagex ans, le niveau de langage d’un enfant à l’autre est très variable. Nais c’est pour tous, une période importante d’acquisition de vocabulaire et de structures syntaxiques (construction de phrases). Peu à peu, on voit l’enfant passer des « mots-phrases », mots uniques porteurs de significations diverses et complexes, à des phrases structurées où apparaissent l’ordre, la négation, l’interrogation, etc. Si le « parler bébé », qui consiste à simplifier l’articulation et à alléger la phrase, va persister encore quelque temps, il va laisser progressivement la place à des constructions plus proches du discours adulte.

Lire la suite

0

bébé peur de l’eau

Featured image

Une peur de l’eau très fréquente est celle de l ‘enfant que l’on emmène au bord de la mer et qui crie dès qu’il s’approche des vagues.Vous rêviez peut-être d’un enfant qui n’aurait peur de rien, qui sauterait dans les vagues de l’océan et vous éclabousserait en riant Nais le vôtre reste craintivement assis sur la plage, recule si une vague appro­che et hurle de terreur si vous prétendez le jeter à l’eau.

Que faire?

Rien. C’est-à-dire ne surtout pas le forcer.Toute forme de contrainte ne pourrait que renforcer ses peurs, en y ajoutant une rancune tenace contre vous. Votre marge de manœuvre est donc très limitée.Voici quelques pistes:

  • Si votre enfant craint essentiellement le froid de l’eau et le mouvement des vagues, emmenez-le plutôt dans une petite piscine. Une eau chaude et stable, avec très peu de fond, pourra le rassurer et le réconcilier peu à peu avec la mer
  • Recherchez s’il a vécu une expérience traumatisante dans l’eau qui lui a laissé une frayeur incontrôlable. Peut-être a-t-il en tête des récits inquiétants? Parlez-en ensemble et rassurez-le sans vous moquer de ses peurs.
  • Laissez votre enfant jouer tranquillement à des jeux de sable et d’eau. Si vous lui donnez confiance en lui dans d’autres domaines, il apprivoisera la mer, seul, à son rythme..

La peur du bain

Chez d’autres enfants, la peur de l’eau est plus générale et ils en viennent même à redouter l’heure du bain, qui se transforme en une véritable épreuve pour tout le monde. Que ce soit un simple malaise ou qu’il y entre un élément de provocation, le mieux est encore de ne pas forcer

La cause de cette peur est le plus souvent à rechercher du côté d’une mauvaise expérience: shampooing ou savon dans les yeux, eau trop chaude ou trop froide, etc. L’enfant se réhabituera progressivement et avec beaucoup de douceur, si vous mettez tout d’abord très peu d’eau dans le fond de la baignoire. Mais il ne faut pas confondre le refus avec la peur: il peut s’agir uniquement du refus si, par exemple, vous avez coutume d’interrompre votre enfant dans ses jeux pour lui donner un bain, ou si le « bain-devoir » ne laisse jamais place au « bain-plaisir ».