La fatigue de l’enfant en crèche

Bientôt, si ce n’est déjà fait, la directrice de l’établissement vous avertira que votre bébé va désormais passer dans le groupe des « moyens » (mot très laid mais unanimement employé) où se trouvent les enfants entre un et deux ans environ.

Featured imageUn changement important…

Ce passage est important pour vous tant sur le plan symbolique votre petit n’est désormais plus un bébé, que sur le plan pratique saura-t-il s’adapter; lui qui est encore si petit? Il est également très important pour votre enfant. En dépit d’une légère anxiété tout à fait normale, il sait qu’il va découvrir de nouvelles activités, un rythme de vie plus soutenu, des possibilités, d’action plus grandes. L’adaptation à ces nouvelles conditions de vie se passe généralement d’autant mieux que l’enfant change de section en même, temps qu’un petit groupe d’enfants de son âge et que son auxiliaire de référence (on nomme ainsi la personne qui s’occupe plus particulièrement de lui).

… Et cause de fatigue

Ce passage dans le groupe des « moyens » se déroule généralement sans histoires, après un temps d’adaptation plus ou moins long. Mais un problème surgit immanquablement dans les semaines et les mois qui suivent: l’enfant est très fatigué. À cela, trois raisons principales:

  • Le niveau d’activité est beaucoup plus soutenu, le niveau sonore et d’agitation permanente beaucoup plus élevé. Les enfants marchent bien, courent, escaladent, interagissent, se querellent, On comprend qu’en fin de journée votre bambin en ait « plein la tête ».
  • L’enfant n’a plus de lit accessible en permanence, mais un matelas, rangé en pile le reste du temps, que l’on pose sur le sol à l’heure de la sieste. Il ne peut donc plus faire un petit somme le matin. Bien souvent, un « coin-repos » est aménagé dans la pièce, mais il n’est pas facile de s’y endormir quand les copains s’agitent et crient autour de vous. Or; certains enfants, arrivant à la crèche dès sept heures du matin, sont réveillés aux alentours de six heures…
  • Ajoutez à cela les très longues journées que font les enfants Lins cette ambiance (plus longues que celles de leurs parents puisqu’il faut y ajouter les temps de transport) et vous aurez une it Isle idée de la fatigue que votre enfant va ressentir ces premiers mois. En fait, jusqu’à ce que son organisme s’habitue et que l’enfant puisse compenser l’absence de petits sommes par une longue sieste en début d’après-midi.

Des conséquences fréquentes

  • Au cours de cette phase, les « exigences sociales » subies par l’enfant sont trop peu respectueuses des processus biologiques, soumis, eux, à des rythmes naturels.

I . Un comportement « difficile »

Certains troubles du comportement peuvent alors apparaître, tous dus à une même cause: la fatigue. Cette fatigue se traduit la journée par des pertes de tonus, des difficultés d’attention, des troubles légers du comportement (irritabilité par exemple), une difficulté à bien manger le midi (l’enfant s’endort sur sa chaise ou pique du nez dans son assiette).

2.Un enfant irritable

Le soir; lorsque vous retrouvez votre enfant, sa fatigue va se traduire le plus souvent par des pleurs et une irritabilité bien difficile à gérer. Son auxiliaire vous dira qu’il a bien joué et couru toute la journée (ce qui est vrai), mais vous, vous récupérez ses larmes. N’en soyez pas trop chagrinée: il s’agit d’une preuve de confiance. Avec vous, enfin, il peut montrer sa lassitude et se laisser aller. Une fois rentrés à la maison, vous n’aurez guère le temps que de le baigner et de le faire dîner avant de le mettre au lit. Parfois même, il s’écroulera avant.

Que faire?

Cette situation est frustrante, mais elle ne dure généralement pas très longtemps. La seule solution, si vous le pouvez, consiste à alléger le temps passé à la crèche. Il est bon que l’enfant puisse se réveiller spontanément le matin (preuve qu’il a assez dormi) et avoir, le soir; le temps de retrouver ses parents, sa maison, ses jouets, ses frères et soeurs, etc. Si vous pouvez faire appel à un grand-parent, à une nourrice, à une autre maman, à une jeune fille, bref à quelqu’un qui pourrait vous aider à déposer votre enfant plus tard ou à le reprendre plus tôt le soir, faites-le sans hésiter. Sinon, veillez à ce que votre enfant ait une vie régulière et puisse compenser son manque de sommeil la nuit et le weekend.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s